DREAD Blog

Retour au BLOG

En Jamaïque, on ne peut plus voir les Dons en peinture...

October 13, 2016

Article paru à l'occasion de la sortie du livre Les Gangs de Jamaïque, de T.Ehrengardt (DREAD Editions) en 2012.

 

Peter Bunting, le Ministre de la Sécurité, a proposé au Parlement d'interdire les chansons aux paroles glorifiant la "badman attitude". Il propose aussi d'effacer tous les portraits de Dons (ou parrains) peints sur les murs des communautés sinistrées de l'île (dans Les Gangs de Jamaïque, nous soulignons l'omniprésence de ces portraits) ainsi que tout slogan politique. Les deux partis de l'île, le PNP et le JLP, tiennent en effet des quartiers qu'ils soutiennent et arment (on les appelle des garnisons, tout est dit) et qui, en retour, se battent pour assurer leur souveraineté. Une preuve supplémentaire que, contrairement à ce qu'on voudrait nous faire croire, les partis politiques restent très actifs dans les guerres des gangs.

 

Sur la photo ci-dessus, Edward Seaga, ancien leader du JLP, représenté en peinture sur l'un des murs de son quartier fétiche, Tivoli Gardens, avec le slogan " Votez JLP". Seaga fut l'un des artisans de la guerre politicienne qui ravage encore la Jamaïque. Ni Don, ni slogan politique... Dans quelle catégorie tombe donc cette peinture ?

 

 

 

Please reload

Featured Posts

Visite street art du cimetière jamaïcain de May Pen!

November 6, 2019

1/7
Please reload

Recent Posts

November 18, 2019

Please reload

0